Conseil européen des 17 et 18 mars : Il est normal de parler avec la Turquie. Mais il est indécent de lui déléguer la gestion de nos frontières

Intervenant en session plénière du Parlement européen réuni à Strasbourg lors du débat sur les résultats du Sommet UE-Turquie qui s’est conclu dans la nuit de lundi à mardi et sur la préparation du Conseil européen qui suivra la semaine prochaine, Marielle de SARNEZ, présidente de la délégation française de l’ADLE a déclaré :

« Il est normal de parler avec la Turquie. Mais il est indécent de lui déléguer la gestion de nos frontières et la gestion de notre droit d’asile en lui promettant, de surcroît, une adhésion qui irait à l’encontre de l’Europe intégrée que nous voulons.

Si l’Europe veut exister, elle doit assumer ses propres responsabilités :

  • prendre sa part de l’accueil des réfugiés, bien sûr ;
  • ne pas laisser la Grèce seule en première ligne ;
  • traiter les demandes d’asile de ceux qui sont sur son territoire ;
  • faire fonctionner, en tant que de besoin, les mécanismes réguliers de réadmission ;
  • mettre en place des bureaux gérés par l’Union européenne dans les pays d’accueil pour enregistrer là-bas les demandes d’asile, les traiter, les accepter ou les refuser ;
  • lier son aide financière à la Turquie à l’arrêt des réseaux criminels de passeurs ;
  • et enfin, surveiller et gérer ses propres frontières en mettant en place un corps de garde-côtes et de gardes-frontières. »

 

Retrouvez toutes les lettres d’information de Marielle de Sarnez, députée européenne d’Ile de France et présidente de la délégation du Mouvement Démocrate au Parlement européen.
Inscrivez-vous à la newsletter !

 

Lettre d'information n° 66 - avril 2017

Edito

Jamais élection présidentielle sous la Vème République n’aura été aussi cruciale pour l’avenir de notre pays d’abord, mais aussi, parce que tout est lié, pour celui de l’Europe, et pour celui du monde. C’est pourquoi cette échéance est scrutée avec une grande attention par tous nos voisins et partenaires européens qui savent bien que, selon […]

Lire la suite