Lettre d'information n° 66 - avril 2017

Renforcer notre arsenal de défense commerciale face aux surcapacités de l’acier chinois

Au lendemain de la décision du 6 avril de la Commission européenne d’imposer des droits anti-dumping définitifs sur l’acier chinois, Marielle de Sarnez, députée européenne membre de la commission du commerce international, a appelé à « renforcer d’urgence les instruments de défense commerciale » de l’Union européenne.

La sidérurgie européenne est mise à mal depuis des mois par les surcapacités de production des aciéries chinoises, dont les produits arrivent sur le marché européen à prix cassés. La décision prise par la Commission européenne d’instituer des droits anti-dumping définitifs sur l’acier en provenance de Chine est donc un pas dans la bonne direction.

Mais ces mesures, instaurées pour une période initiale de 5 ans, doivent être renforcées pour préserver la compétitivité de notre industrie à long terme. Nous devons être conscients que les surcapacités chinoises menacent la survie même de nos producteurs, si l’on ne réagit pas plus fermement à ces pratiques commerciales déloyales.

C’est pourquoi il est impératif et urgent de renforcer nos instruments anti-dumping. Nous devons être en capacité d’imposer des taxes véritablement dissuasives, de l’ordre de 200% à 300%, à l’image de ce que font les Américains. Nos procédures doivent être plus rapides en cas d’allégations de dumping, et nous devons réduire le temps des enquêtes, lorsque cela est possible.

L’Europe doit protéger les intérêts de ses producteurs. C’est pourquoi nous devons renforcer d’urgence nos instruments de défense commerciale.

Retrouvez toutes les lettres d’information de Marielle de Sarnez, députée européenne d’Ile de France et présidente de la délégation du Mouvement Démocrate au Parlement européen.
Inscrivez-vous à la newsletter !